Anne de Rozières "Profession Rédactrice"

Rédaction, conception, conseil éditorial, formation en orthographe

A la pêche…

… aux infos ! Ce soir, c’est revue de presse et de web pour tout le monde.

La journée a été prolifique en news aussi inattendues et surprenantes les unes que les autres (y’a des jours comme ça…). Au soir de cette belle journée d’avril, je vous livre ce que j’ai relevé depuis ce matin dans les domaines qui intéressent ce blog : net et réseaux, communication, plus quelques bons tuyaux pour nos vies quotidiennes de freelances qui aiment leur confort !

Net et réseaux

Vu sur nouvelobs.com : The Guardian sur Twitter
Le quotidien britannique a annoncé qu’il allait prochainement être diffusé exclusivement sur Twitter. Un défi de taille, car les journalistes vont devoir adapter leurs papiers aux 140 signes imposés… En tant que rédactrice, je sais à quel point il est bien plus difficile de faire court et concis que d’en pondre des kilomètres. Coup de chapeau aux journalistes.

Vu sur Le Journal du Net : Google quitterait la France
Ça, c’est extrêmement inquiétant : après la Chine, bientôt plus de Google chez nous ? En mesure de rétorsion contre le projet de filtrage des réseaux du gouvernement, le plus célèbre moteur de recherche du monde a annoncé qu’il allait fermer sa filiale française. Comme nous tous ici, je l’utilise des dizaines voire des centaines de fois par jour et je ne sais vraiment pas comment je vais pouvoir travailler sans… A surveiller de près.

Pub et com

Vu sur cbnews.fr, l’édito de Christian Blachas : « Les créas menacées par une machine ? »
Renversant : les équipes de BETC Euro RSCG sont en train de développer un logiciel qui pond les campagnes tout seul ! On entre quelques critères de base (cible, produit, objectifs…), la machine mouline et hop ! En 5 secondes chrono, tout est là, visuel, accroche, baseline et tout et tout. En même temps, dit Blachas en substance, c’est bien fait : ça prouve que « panurgisme et uniformisation » sont devenues les deux mamelles  de la pub. CQFD. Mais nous, on n’est pas concernés, c’est pas dans la pub qu’on bosse, c’est dans la com.

Vu sur le mag papier Stratégies (n° du 1er avril 2010) : diffusion de « Ma Rolex et moi » sur TV Besançon
La chaîne franc-comtoise diffuse ce soir ce docufiction réalisé par la télévision suisse romande. On y suit un couple de publicitaires français aisés en vacances chez les Helvètes, plus précisément dans la vallée de Joux, cette région de la Suisse berceau de l’industrie horlogère. Avec en prime le témoignage de Jacques Séguéla ! A ne pas rater.

Ma vie de freelance

Passons à des choses infiniment plus réjouissantes, destinées à notre petit confort douillet de freelances qui aiment leur petit chez soi.

Vu sur Webrankinfo « Votre frigo relié à Internet grâce à Google »

Alors là, je craque. Avec un compte Google, la gestion du contenu du frigo se fait toute seule, des suggestions d’achats et de préparations arrivent en fonction des sites culinaires visités et des préférences décelées grâce aux remplissages successifs. Big Brother dans la cuisine ? Oui, évidemment, peut-être un peu… Et puis, comme c’est financé par la pub, il y aura encore foultitude d’annonces AdWords sur le bord de l’écran. Mais ces deux petits inconvénients ne sont rien au regard du confort que ça doit apporter ! J’en veux un !

Vu dans la rubrique Shopping du Journal du Net, « 20 repose-pieds pour le bureau »

Il paraît que ces modèles, en fer forgé ou en bois tropical, « boosteront notre efficacité et feront pâlir d’envie nos collègues ». Bon, moi, des collègues, j’en ai pas… et mon efficacité n’a nul besoin d’être boostée (allez, quelques fleurs au passage, y’a pas de mal à se faire du bien…). Mais rien que pour le plaisir, voilà des mois que je rêve d’un repose-pieds en wengé massif…

Voilà, c’était ma moisson… de poissons !!!

La presse et le web se sont bien amusés aujourd’hui et j’ai eu du mal à choisir.

Vous y avez cru ?

Ou vous avez cru que j’y avais cru ? 😉

Photos : Stock Xchng/Matic Zupancic, Pukey Cow

Publicités

8 commentaires»

  Hortense wrote @

J’adore ^_^’

  laurenceperchet wrote @

hello Anne,
J’ai toujours dit et pensé que la com’ et la pub, c’était pas la même chose. J’ai beaucoup aimé le papier de Christian Blachas. Je n’ai jamais compris pourquoi la pub était mieux payée que la com’, certainement parce que la première est faite pour pousser à consommer quand la seconde est faite pour pousser à informer et réfléchir.
Voilà au moins une initiative qui a le mérite de remettre les pendules à l’heure et peut être de repositionner les vraies valeurs de chaque métier. Enfin, ne nous réjouissons pas trop vite… les habitudes sont tellement bien encrées dans le monde de la communication, cette fois-ci, en général.

  leo wrote @

A ajouter à ton inventaire, celui fait par le webmestre de l’intranet de ma boite qui sur une longue page a détaillé la participation de la boite à une expérience européenne pour le retour à l’heure d’hiver. Pendant 2 ans nous aurions donc expérimenté sur notre lieu de travail le maintien de cette heure avec pendules à affichage double etc…. plutot bien fait j’en connais certains qui se sont laissés prendre.

  agnes wrote @

j’y ai cru à donf !!!
j’étais d’ailleurs attérée, surtout par le coup du fridge !!!
Très drôle, bravo !!!

  Anne de Rozières wrote @

@ Hortense : merci ! ^_^’
@ Laurence : la com et la pub, c’est vrai que ce n’est pas la même chose, mais ça a pas mal de points communs quand même, à commencer par le ROI ! 😉 Si un de mes dépliants n’est pas vendeur, mon client me le retoque. Les différences, c’est que c’est peut-être en effet plus informatif, moins « agressif », et aussi que les gens de com se la pètent moins que les gens de pub !!! (quoique… j’en connais…) 😉
@ Léo : eh ben dis donc, ceux qui y ont cru devaient râler ! Tu imagines le b… ???? 😀
@ Agnès : nooooon ? Tu as cru à tout ? Tu es bon public toi, tiens tiens, ça me donne des idées de blagues… 😉

  laurenceperchet wrote @

Oui oui, Anne, les gens de la com’ sont moins imbus d’eux mêmes que ceux de la pub, ça c’est sans conteste.
Et puis la pub c’est forcément fait pour vendre, et uniquement pour vendre, la com englobe une activité plus globale d’informations. Si un de tes clients, comme le font parfois les miens d’ailleurs, te retoque un document qu’il n’estime pas assez « vendeur », c’est que lui même n’a pas bien ciblé son objectif : il veut de la pub en fait et pas un discours informatif et pédagogique.
Ce n’est pas toi qui est en cause, c’est ton client qui ne comprend pas la différence entre les deux ou qui veut faire de la pub à bon compte, excuse moi. Depuis 18 ans que je fais ce métier, c’est grâce à ce genre d’amalgame réalisé par les clients que j’ai bien cerné la différence entre pub et com (et aussi parce que j’ai fait 7 ans de com’interne). Ca dépend beaucoup aussi du domaine dans lequel on travaille. L’industrie ne cherche pas à faire pub, quand les secteurs des services ou financiers si, pour un oui ou un non sur n’importe quel doc !

  Luc wrote @

Moi aussi j’y ai cru. J’ai particulièrement apprécié le générateur automatique de pub….

Bravo !

  Anne de Rozières wrote @

😀


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :